Vous êtes ici

Civ. 1e, 31 mai 2005, n° 03-11136 [Conv. Rome]

Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDF

Motif : "Attendu que, statuant sur la contestation relative à la loi applicable au litige, la cour d'appel a dit la loi française applicable en retenant par motifs adoptés, après avoir énoncé qu'il convient de rechercher la commune intention des parties, que les deux parties au contrat sont françaises et que le paiement a été fait par un chèque payable en France ;

Qu'en se prononçant ainsi alors que la loi applicable devait être déterminée par application de la Convention de Rome, la cour d'appel a violé le texte susvisé".

Doctrine: 

D. 2006. 1495, obs. P. Courbe

Rev. crit. DIP 2005. 465, note. P. Lagarde

RDC 2005. 1185, obs. D. Bureau

Sites de l’Union Européenne

 

Tweets

  • RT : My talk on "Casting the Net. Has the ECJ's Approach to Online Torts Made the Brussels I Framework Fit for the Inter… https://t.co/0URN2Xzrbh Il y a 8 heures 13 min
  • RT : Wiemer & Trachte v Tadzher: vis attractiva concursus leads to exclusive jurisdiction for the pauliana. https://t.co/KhBU8znSdB Il y a 16 heures 23 min
  • RT : Two most important regimes for cross-border cooperation in civil and commercial litigation and arbitration are the… https://t.co/p1cbNj8jOK Il y a 1 jour 12 heures

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer