Vous êtes ici

Soc., 19 janv. 2017, n° 15-20095 [Conv. Rome]

Version imprimableEnvoyer par courrielversion PDF
Décision: 
ECLI:FR:CCASS:2017:SO00005

Motifs : "Mais attendu qu'après avoir constaté que les parties avaient tacitement entendu se soumettre à la loi britannique et que ce choix résultait de façon certaine des dispositions du contrat de travail ainsi que des circonstances de son application, la cour d'appel a relevé, qu'au soutien de ses prétentions, le salarié se bornait à demander l'application de la loi française sans prétendre qu'elle était plus favorable que la loi britannique autrement qu'en matière de durée du travail mais que les demandes du salarié ne reposaient pas sur ces dernières dispositions ; qu'elle a, par ces seuls motifs, légalement justifié sa décision (…).

Sites de l’Union Européenne

 

Tweets

  • RT : Demain se tiendra la conférence en ligne organisée par notre section "Droit international de la famille" de 17h à 1… https://t.co/j5Qr5Z302Z Il y a 1 semaine 5 jours
  • RT : On Thursday the EP's JURI committee will receive a EC presentation on the 2019 Hague Judgements Convention "followe… https://t.co/JXslipM9yj Il y a 1 semaine 5 jours
  • RT : French Supreme Court Rules on Ex Officio Application of EU Choice of Law Rules https://t.co/4ckh7CzzIU Il y a 1 semaine 5 jours

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer